Quel suivi ?

Nous vous proposons, dans certaines villes de Belgique :

  • Une surveillance médicale spécialisée régulière afin de vérifier l’efficacité et la tolérance au traitement est nécessaire.
  • Un accompagnement communautaire par des bénévoles formés issus d’associations vous sera également proposé afin de faciliter le lien avec l’équipe de soins  et de vous aider à mieux prendre en charge votre traitement et votre santé sexuelle (voir le guide communautaire). Ce suivi communautaire est proposé de manière systématique les 6 premiers mois gratuitement, n’hésitez pas à demander plus d’information à l’équipe de suivi.

De plus, dans cet objectif de bien-être sexuel, un suivi par d’autres collaborateurs de l’équipe pluridisciplinaire  pourra vous être proposé (psychologue, sexologue …).
D’autres outils de prévention seront également mis à votre disposition (préservatifs, gel, outils de réduction des risques liés à l’usage de drogues).

Le prix des consultations varie selon le lieu de suivi médical, renseignez-vous avant auprès du centre ou via les associations relais.

Pour rappel, avant de commencer la PrEP, il faut impérativement être séronégatif afin de ne pas risquer une apparition de résistance médicamenteuse.

 

L’accompagnement médical :

Lors du premier contact, il y aura des étapes importantes :

  • le bilan médical (examen clinique, recherche de signes de primo-infection, inventaire des traitements éventuels, des pratiques sexuelles et mode de vie…)
  • le dépistage (VIH, hépatites B et C, IST, fonctionnement des reins…)
  • l’entretien incitant à se protéger (préservatif) en cas de rapports sexuels jusqu’à la prochaine consultation

Environ un mois plus tard, le/la médecin, après évaluation de votre balance risque/bénéfice, vous prescrira éventuellement le Truvada. Des vaccinations (hépatite B) vous seront également recommandées.

Une surveillance (clinique et biologique) sera organisée et ensuite le suivi sera trimestriel. Il permettra de faire un dépistage régulier du VIH et des IST et de contrôler la fonction rénale.

Si vous avez eu un rapport sans PrEP et sans préservatif, ou dès le moindre doute, vous pouvez toujours demander un TPE. Le traitement d’urgence doit être débuté le plus tôt possible (idéalement dans les 4 premières heures et maximum 72 heures) après une prise de risque. Il est disponible, en journée, dans les services hospitaliers spécialisés VIH et, la nuit, au service des urgences. Si un TPE est débuté, la PrEP sera interrompue jusqu’au résultat de contrôle VIH. Si ce délai de 72h est dépassé, contactez votre centre de suivi PrEP pour fixer un rendez-vous.

Pour rappel, si vous contractez le VIH, la PrEP sera interrompue et un traitement efficace contre le VIH sera débuté.

Dès qu’il y a des symptômes, un contrôle des IST devra être réalisé, dans ce cas contactez votre centre de suivi PrEP pour fixer un rendez-vous (en plus du suivi trimestriel systématique).

Pour prendre un rendez-vous, cliquez ici.

 

L’accompagnement communautaire :

L’accompagnement communautaire vise principalement à améliorer l’observance au traitement ainsi que le bien-être global (c’est-à-dire l’épanouissement personnel psychosocio-sexo).

C’est un accompagnement individualisé qui vous est proposé systématiquement, au moins durant les 6 premiers mois du suivi médical, mais qui n’est pas obligatoire. Ensuite, l’accompagnement communautaire s’effectuera uniquement sur demande de votre part.

L’accompagnement communautaire vous permet de discuter avec un-e bénévole formé-e. Lors de ces échanges vous pouvez aborder tous les sujets qui vous questionnent de manière très large : des interrogations sur le suivi médical aux conséquences pratiques dans la vie quotidienne, tout comme des astuces pour améliorer l’observance et les manières d’aborder son usage de PrEP avec les partenaires ou l’entourage, etc. Les discussions peuvent être téléphoniques, numériques ou physiques (à définir avec votre accompagnateur/trice) et sont toujours confidentielles.

Pour plus d’informations, adressez-vous à l’accueil ou à votre équipe de suivi. Vous pouvez aussi contacter directement votre organisme communautaire (voir Contacts et prise de rendez-vous).